Les Divins

Toute société humaine a ses Dieux, et chacune leur prête des apparences, des personnalités, des pouvoirs différents.
Pourtant, il n'y a que l'Ordre Divin, présent sur la Terre depuis des millénaires, qui existe indépendamment des souhaits des mortels.
Voici une explication de ce qu'est réellement un Dieu.

Devenir un Divin

Les humains, ou Croyants, ne sont pas nécessaires aux Divins en tant que tels. Un Dieu qui n'a plus de fidèles s'en portera quand même très bien. Cela est bien heureux car seule une infime partie des Divins est présente dans les Mythologies humaines.

Par contre, tous les Divins, jusqu'à preuve du contraire, sont nés humains, avant de connaître l'Apothéose et de devenir des Dieux. On ne sait pas exactement ce qui se passe durant l'Apothéose. Certains disent que c'est Dieu, l'être suprême, qui choisit les futurs Divins. Seules trois règles ont été constatées :

- Une apothéose affecte toujours un groupe d'humains. Deux au minimum, sept au maximum.
- Quelque chose d'émotionellement fort est arrivé à ce groupe. Cela peut être la perte d'un être cher, une victoire à une compétition sportive, une attaque terroriste...

En tous cas, une personne normale peut se retrouver du jour au lendemain immortelle, avec tout un nouveau monde à explorer, et pourquoi pas conquérir.

Les Pouvoirs d'un Dieu

Au départ, un Divin n'a que deux choses : L'immortalité, et la vision des auras.
L'immortalité ne suppose pas l'invincibilité : Un Divin peut toujours tomber sous des coups fatals, mais son âme restera toujours intacte, et son corps pourra toujours être restauré par les Divins soigneurs. On appelle cet état d'attente la quasi-mort.

Quant à la vision des auras, elle est généralement ce qui permet au nouveau Divin de comprendre qu'il a changé : Il verra, autour de certaines personnes, des silhouettes colorées. Ces personnes sont, bien sûr, d'autres Divins.

Quand l'Ordre, la société des Dieux, aura repéré le nouvel arrivant, il lui expliquera comment acquérir des pouvoirs supplémentaires. Ces pouvoirs s'articulent autour de trois grands axes : Corps, Âme et Esprit.

Les pouvoirs du Corps représentent les capacités physiques et mentales du Divin. Il peut ainsi s'entraîner pour devenir aussi fort qu'un géant et plus intelligent qu'un réseau d'ordinateurs.
Les pouvoirs de l'Âme sont ceux les plus proches de la magie des livres merveilleux. En renforçant leur âme, les Divins sont capables d'acquérir la capacité de contrôler les flammes, d'invoquer des animaux, d'arrêter le temps, ou encore causer une rupture dans la réalité et apporter le chaos dans une zone. De plus, passer des paliers d'accomplissement de son âme octroie plusieurs autres capacités. En bref, c'est la branche centrale.
Enfin, les pouvoirs de l'Esprit sont extrèmement variés, combinant souvent les intérêts des deux autres pouvoirs, mais atteignant rarement leur efficacité.

Le Monde des Dieux

Les Divins existent principalement dans le même Monde que les humains qu'ils étaient. Ils vivent au sein même des Croyants, se comportant comme eux. Mais entre eux, les Dieux font partie de l'Ordre Divin, et se comportent selon les lois de cette société.

Ordre Divin est un terme équivalant à Humanité. Il est composé de plusieurs grands groupes et factions, le plus important d'entre eux en termes de puissance et de nombre étant la Légion.
La Légion est le gouvernement. Et en tant que tel, il est un exemple particulièrement persistant d'omnipotence. Même le plus grand groupe rebelle, les Hédonistes, ne peut sérieusement espérer mettre à mal la Légion.

La Légion, du haut de sa toute puissance, ne dicte que cinq lois. Peu nombreuses, mais vitales. Ces lois portent le nom de Statu Quo. Elles sont très vagues, et les limites de ce qu'elles interdisent ou pas le sont toutes autant. C'est très dommage, sachant que briser une loi du Statu Quo est passible de mort pure et simple, sans résurrection possible. On appelle ce châtiment le Néant.
Toute sa vie, un Divin doit agir en craignant de transgresser un interdit invisible. Certains ne sont pas capables de surmonter la frustration, d'autres se contentent de leur Divinité, même si elle est mineure par rapport aux Légendes mythologiques qui forment le gouvernement de la Légion.

Le Statu Quo

1 – L'Apothéose
La Divinité est un cadeau. Le Divin est supérieur au croyant qu'il était avant. Penser le contraire est une erreur répréhensible et nuisible à la bonne tenue de l'Ordre.

2 – L'Evanescence
Le Divin doit, en toute occasion, rester un concept aux yeux des croyants. En les fréquentant, il doit leur cacher sa supériorité en se montrant leur égal.

3 – L'Harmonie
Combattre un autre Divin est un crime. Il doit être évité et puni pour la cohésion et la puissance de l'Ordre.

4 – La Pyramide
La hiérarchie de l'Ordre est millénaire, immuable et légitime. Seul Dieu a le droit de la changer. Les niveaux inférieurs doivent une loyauté totale aux niveaux supérieurs. La peine encourue pour la désobéissance est la mort.

5 – L'Obscurantisme
Il est interdit de chercher à comprendre les secrets de l'Ordre, qu'ils concernent les Hautes Sphères ou l'Apothéose.

La part la plus terrible du Statu Quo est que les sanctions sont totalement arbitraires. Quelqu'un qui se rend coupable de transgression du Statu Quo peut n'être châtié que 10 ans plus tard, et quelqu'un qui se croit dans les règles peut se retrouver hors-la-loi du jour au lendemain.
Et bien sûr, aucune réclamation contre les Hautes Sphères des Divins n'est possible. Ni aucune action musclée d'ailleurs, étant donné la puissance dont les Divins de la Mythologie sont doués.