L'Île

Toute société a besoin d'une capitale. L'Ordre Divin ne fait pas exception. Depuis Jésus Christ, une île au large des côtes bretonnes remplit ce rôle.
Accueillant les plus grandes institutions de la Légion, elle est de loin le lieu avec le plus de Dieux au mètre carré dans le monde.

Géographie

Située au sud de la côte bretonne, en France, l'Île est très similaire à Belle-île-en-Mer et les autres îles environnantes.
La flore, balayée par les vents, est très rase et revêche sur le grand plateau central. Sur le littoral très escarpé, et dans les différentes dépressions du terrain, les arbres et les fleurs poussent mieux. Dépendant du côté de l'île, la mer est plus ou moins violente. Il y a des plages, mais elles restent petites, les falaises étant majoritaires sur le bord. En bref, le paysage est assez varié, sans doute une des raisons pour lesquelles il a été choisi.

Les moyens les plus simples d'y accéder sont l'avion, et la navette qui part du Pouliguen, en Loire-Atlantique.

Population

Pendant très longtemps, l'Île est restée quasi-exclusivement Divine. Mais un jour, l'homme a fini par vouloir s'installer sur cette île somme toute assez hospitalière. Aujourd'hui, elle est pleinement civilisée, avec trois villes assez bien approvisionnées.
Depuis les années 90, les Hautes Sphères de la Légion se sont inquietées de l'expansion faramineuse des humains, qui pourrait se révéler difficile à gérer sans faire appel aux pouvoirs des Immortels.
Dans le but d'augmenter la population Divine, la Légion a fait construire un campus universitaire sur le sol de sa capitale. Ainsi, elle aurait sous les yeux les humains les plus intéressants, et pouvait les mettre en valeur pour que Dieu, l'être suprême de l'Ordre, les choisisse.

Par conséquent, l'Île est devenue très moderne, et l'immobilier est en explosion. De plus, face au rajeunissement de la population Divine, les Immortels ne sortent plus sans se rendre incognito d'abord. Mais comme ils sont toujours là, il est commun de voir des jeunes espionner les humains pour essayer de démasquer Zeus ou Apollon en train de prendre un verre au bar.

Habitats

Il y a trois villes.

Au Sud-est, Pornic-en-mer. La ville principale, dont la taille a presque doublé en 10 ans après l'ouverture du campus. Divisée entre la partie "ville", résidentielle, et la partie "plage", vieille ville devenue très touristique. Avant la ruée, c'était un port modeste, sans grande construction fortifiée comme c'est le cas à Belle-Île.
On peut trouver un nombre impressionnant de boutiques de souvenirs et de crèperies. Deux bars font la fierté de Pornic-en-mer. Le Sidh-Valhalla, populaire auprès des jeunes, temple du flair bartending, et le Jardin d'Eden, beaucoup plus prisé pour son côté romantique et distingué.
Au nord de Pornic, sur le plateau, se tient le campus. Composé de trois bâtiments universitaires classiques, d'un bâtiment d'IUT, de deux résidences universitaires, d'une bibliothèque et d'un stade, c'est véritablement un travail colossal, qui n'aurait jamais été possible sans les Dieux.

Au Nord, Kernel. Deuxième port de l'île, et source inépuisable de blagues fumeuses pour les informaticiens. Des trois villes, c'est celle qui a le moins profité de la construction de l'Université pour refaire peau neuve. C'est toujours un port traditionnel breton avec des restaurants très classiques, dont un connu pour la qualité de ses poissons grillés.