Les Olympiens

Les Olympiens sont la caste la moins représentée dans l'Ordre. Et les autres castes sont loin de s'en plaindre. Ils sont les champions idéaux. Corps de rêve, intelligence, bref, des parangons de divinité parmi les Dieux. Le pire est sans aucun doute qu'en plus de savoir cela, il croient en plus être les plus puissants.

Être un héritier des Dieux grecs, figures mythologiques qui ont influencé les croyants largement autant que les Méditérannéns, se porte dans le sang. Les sang des Olympiens a une vertu régénératrice qui survient dans les moments critiques, permettant au Divin de rester puissant et héroïque quand tout espoir est perdu. En contrepartie, il déteint énormément sur leur psyché. Impossible d'être plus orgueilleux et arrogant qu'un Olympien. Ils ont toutes les peines du monde à ne pas se faire détester sans vraiment le vouloir, et aucun d'entre eux n'est épargné. Seule leur puissance, aidée par la hiérarchie ultra-stricte de la caste, leur apporte l'estime des autres Divins qui préfèrent combattre avec un Olympien, modèle de peinture, qu'avec un Nordique, souvent plus efficace, mais moins décoratif.

Il y a deux factions dans ce Panthéon : Les "Athéniens", focalisés sur la coercition et sur la magie de bataille, et les "Spartiates", préférant le pouvoir unique de la caste, l'Héroïsme.

Place dans l'Ordre

Ce sont les champions de la Légion. Les légendes de la Caste ne permettraient pas des défections pour d'autres Conclaves. Les Méditérannéens commandent. Les Nordiques combattent en armées. Les Olympiens sont les héros de film qu'aucune flèche n'a la bonne idée de toucher et qui ne ratent jamais leur coup. En tout cas, c'est l'image qu'on a d'eux. Même s'ils ne sont pas infaillibles, ils seront sollicités pour les batailles, car la puissance d'un Olympien réside dans son charisme et le caractère impressionnant de ses attaques beaucoup plus que dans sa force de frappe réelle.

De plus, ce sont les divins qui connaissent le mieux la Coercition, la discipline la plus impressionnante (faussement tenue comme étant la plus puissante). Ils savent enflammer des choses, ralentir leurs ennemis...bref, ils sont classe, et ils comptent rester à les seuls à l'être autant.

Le croyant-type

Comme on pouvait s'y attendre, un candidat Olympien se doit d'être exceptionnel. Mens sana in corpore sano, est un critère maître. L'autre étant le goût pour la puissance. Un ambitieux prêt à tous les sacrifices pour ses rêves est un candidat parfait.

Les Légendes de la Caste

Zeus. Apollon. Artémis. Héphaistos...ils sont là, ils sont présents. Et c'est bien parce que les croyants adorent ces mythes que la caste est si populaire chez les divins. En tous cas pour une religion disparue depuis belle lurette. Des grands Dieux grecs, seul Hermès communique souvent avec les Basses Sphères.

Les Erynies sont un groupe de jeunes Olympiennes formées encore plus intensivement que les autres pour faire la chasse aux Hédonistes. Elles sont remplacées au fur et à mesure qu'elles meurent. Même les Méditérannéens font moins d'efforts pour exterminer les rebelles.

La raison en est que Prométhée, le légendaire Titan puni par Zeus, est un Olympien. Et que cet Olympien est un fondateur des Hédonistes. Un Philantrope, de surcroît. La caste apprécie moyennement cette tache énorme dans l'honneur Olympien, et cherche à l'effacer. Par ses propres moyens.

Le pouvoir unique : Héroïsme

Peu de pouvoirs uniques sont aussi représentatifs de la caste entière. Il ne fait pas, comme d'autres, d'effets visuels impressionnants ou de larges trous dans les murs. Tout ce qu'il fait est de libérer l'Olympien des lois de la physique pour le plonger dans celles d'Hollywood.
Un maître de l'Héroïsme peut courir droit vers l'ennemi sans se prendre aucune balle, faire des acrobaties aussi inutiles que spectaculaires, et éblouir ses ennemis par le simple pouvoir de la classe.

Leur vision

Méditérannéens : Pourquoi ils sont chefs de l'Ordre, ceux là ?
Celtiques : Des trappeurs. Rien de bien signifiant.
Nordiques : ...nous on s'abaisse pas à se saoûler tous les soirs. En plus on est plus forts qu'eux.
Shintos : Des faibles. Je t'en foutrai, de la beauté et du mystère, moi.
Aztèques : Hors de mon chemin, le rat.
Hindous : Pas mal. Encore un peu de self-control et ils pourront commencer à lutter.
Egyptiens : Pendant que t'étais encore à réfléchir, j'ai résolu le problème.
Vaudous : Vous êtes sérieux ? C'est des Dieux, ça ?
La Légion : Chez nous.
Les Hédonistes : Tuons Prométhée. Vite.
Les Théologiens : Insignifiants. C'est tout ce qu'il y a à dire sur le sujet.